La vallée de l’Orbiel et les Hauts des Martys PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 15 Décembre 2016 15:48

Le départ du circuit se situe à Villemoustaussou, près de Carcassonne.

Du parking de la salle Brassens, face à la pharmacie où l’on peut aisément garer sa voiture, prendre la direction de Conques par la D38, une petite route sans grande circulation.

Au bout de cette « traverse », on tourne à gauche et on atteint le village de Conques d’où l’on aperçoit une bonne partie du massif, et à peine sortis des derniers quartiers du village par la D101 nous nous retrouvons de plein pied dans les gorges de la rivière Orbiel.

Nous suivrons cette rivière (et cette voie) durant plus de 25 kilomètres pour découvrir quelques villages magnifiques qu’on ne se lasse jamais de traverser, et même visiter : Lastours, Les Ihes, Le Mas Cabardès, Miraval.

La route serpente, suit le cours d’eau (photo), et nous amène rapidement au village de Lastours très connu pour ses ruines de châteaux Cathares, vestiges d’une histoire riche en événements, et dont la visite est incontournable.

A peine quelques kilomètres après Lastours, nous traversons Les Ilhes, petit village bâti autour de la rivière, et aussi point de départ de quelques randonnées pédestres magnifiques.

A la sortie des Ilhes, la route serpente de plus en plus et nous atteignons bientôt un carrefour important ici, soit nous continuons à suivre l’Orbiel, soit nous changeons de direction pour aller vers le Pic de Nore. En été, c’est ce dernier choix que font la plupart des cyclos..

Nous choisissons de suivre la rivière et après le carrefour, nous traversons le village du Mas Cabardès, bâti lui-aussi autour de cette rivière, et même tout près puisque l’une des rives est constituée d’une bordure de maisons.

Après la sortie du village, la route qui s’élevait jusqu’à présent très modérément (225m de dénivelée sur 20 kilomètres), commence à présenter des passages un peu plus exigeants. Mais c’est après le carrefour avec la route qui monte à La Tourette, et les ruines de l’ancienne église paroissiale (photo), que les vraies difficultés commencent.

 

 

 

Nous arrivons au très pittoresque village de Miraval (photo), connu notamment pour son ancien château dont il ne subsiste que quelques pierres, et qui abritait le troubadour Ramon de Miraval dont les chansons sont régulièrement interprétées par des ensembles de musique ancienne. Les pierres du château ont été utilisées pour bâtir la plupart des vieilles maisons du village, celles-ci, posées ici aussi autour de la rivière Orbiel.

Nous continuons à monter régulièrement vers le Roc du Bougre et la pente n’est pas trop sévère. Mais dès que se présentent les rochers de ce lieu bien nommé, il faut jouer du dérailleur et après le passage du roc (photos) où nous quittons une gorge profonde et impressionnante, sur environ 500 mètres, un petit braquet s’avère nécessaire. Le lieu est magnifique, s’y attarder est un vrai plaisir.

 

 

Après ce court passage, la pente s’adoucit et c’est sur un faux-plat montant que nous nous dirigeons vers le croisement de la route de Mazamet.

Mais nous ferons un petit détour qui vaut largement que l’on s’y prête.. En effet, bientôt part à notre droite une route en sens inverse de la montée, et ce en direction du hameau de Lacoste (photo). Sur environ 1500 mètres nous montons dans la forêt, traversons une carrière de pierres, et arrivés au hameau, il faut admirer les constructions en pierres du pays, absolument magnifiques.

De retour sur la route du Roc du Bougre, nous arrivons peu après à un croisement et prenons à gauche la D118 vers le village Les Martys. Quelques centaines de mètres après avoir pris cette route, avant même les premières maisons, prendre à gauche la D862 vers le haut du village, chemin très peu connu des cylos…

Ce petit détour imposera de jouer avec le dérailleur car la pente dépasse 12% sur 200 mètres environ. Mais la visite du village et surtout des paysages visibles sur le haut (photo) vaut largement quelques efforts supplémentaires.

 

Nous retombons finalement sur la route principale et pour éviter de rencontrer une circulation trop importante, nous choisirons de descendre vers Cuxac Cabardès par une petite route parallèle à la route principale (photo), et qui passe au village de Caudebronde (photo). Pour cela, à la sortie du village des Martys, prendre à droite la rue des Salvis (D762) puis au carrefour prendre à gauche la D62, juste avant la route de Laprade. Attention à la sortie des Martys, aucun panneau n’indique la direction, il faut « trouver » le chemin, mais celui-ci est assez évident.

Il ne restera qu’à redescendre vers Villemoustaussou et passant d’abord à Cuxac Cabardès puis en suivant la D62 passer le collège de la Bertrande et après une montée facile, tourner à gauche au carrefour pour prendre la D203 qui traverse Brousses. Ici, tourner à droite en direction de Fraïsse, Aragon et Villegailhenc.

Descentes et faux-plat descendants nous amènerons rapidement au terme de la randonnée

 

 

CoolVOIR LA CARTE DU CIRCUIT AVEC OPENRUNNERCool

 

circuit0102
circuit0104
circuit0106b
circuit0108
circuit0109
circuit0110
circuit0111
circuit0112
circuit0113b
circuit0114
circuit0115
circuit0117
circuit0118
circuit0119
circuit0120
circuit0121
circuit017b
01/17 
start stop bwd fwd

Mise à jour le Jeudi, 22 Décembre 2016 08:42
 
© 2008 Cyclo Touriste Carcassonnais | Joomla 1.5 Templates by vonfio.de